1- Formations & Thérapies

Accueil/1- Formations & Thérapies

Des formations en présentiel et en petits groupes pour s’adapter au mode de compréhension de chacun

Pourquoi je maintiens mes formations uniquement en présentiel et en petits groupes ? Pour maintenir la qualité de transmission et d’accompagnement de chaque stagiaire. Parce ce que l’enseignant et formateur doit faire dérailler les choses et bouleverser la norme à des endroits et à des moments inattendus. C’est en étant présent à ce qui se déroule pendant la formation et en piquant au bon moment à l’endroit exact où l’illusion fourvoie, où l’incompréhension voile, où l’émotion dévie… que l’enseignant fait se révéler ce qui était inaccessible.
Christelle Hauteville-Chadorla

Explorer : aller plus loin que là où l’on est déjà

Un jour, une dame habitant le sud de Bourges m’a dit « Où exercez-vous ? De l’autre côté de la gare ? Oh ! non c’est trop loin pour moi.» (Temps approximatif 10mn)
Comment faire un travail de libération intérieure quand nous ne pouvons pas aller plus loin que là où nous sommes déjà ? Faire un travail en soi, et d’autant plus un travail de libération profonde de nos tendances et conditionnements, nécessite de sortir de nos repères, d’aller voir ce que nous refusions de regarder jusque là.
Sommes nous prêts si faire un déplacement de 10mn est déjà un effort trop grand que nous abandonnions ? Non, bien sûr.
Sommes-nous prêts si juste l’idée d’aller au-delà la gare (un quartier où elle n’était jamais allée) vous procure peur et rejet ? Comment réagirions-nous en voyant des aspects inconnus de nous-même ? En refusant de les voir bien sûr.
Alors si vous êtes prêts à faire plus de 10 mn de voiture pour vous rendre dans un quartier que vous ne connaissez pas, sachez que c’est déjà un très bon point de départ pour jouer les explorateurs en votre propre monde intérieur et tenter l’aventure de la liberté intérieure.
Bienvenus dans l’aventure de la liberté intérieure à toutes les exploratrices et autres baroudeurs de leur propre esprit.
Christelle Hauteville-Chadorla

Au coeur de nos conditionnements

En occident, nous sommes attachés aux émotions, nous nous y identifions tout comme nous donnons des qualités à l’autre sur la base de ces émotions.
Je suis colérique, il est jaloux, j’aime sortir et m’amuser entouré d’amis, elle est dans la compétition et veut gagner, ils sont orgueilleux / imbus d’eux-mêmes, ils voient le monde à travers leur prisme sans s’intéresser aux prismes des autres, nous sommes insatisfaits, nous avons une compréhension limitée des choses, notre spectre cognitif est conditionné, il croit toujours en la malveillance des autres…
Toutes ces façons d’être, ces comportements, ces traits de caractère tels qu’on les envisage en occident, sont dans la compréhension bouddhiste des kleshas, des émotions perturbatrices / afflictions racines à l’origine des perceptions erronées, des croyances limitantes de toutes natures, des restrictions cognitives, des filtres mentaux et émotionnels. Ce sont eux qui nous poussent dans nos actions, qui leur donnent leurs formes, qui les déterminent. Nous en sommes parfois conscients, mais le plus souvent totalement inconscients. Ils nous emportent et nous nous disons « je suis comme ça », « il est comme ça ». C’est de cette supposée fatalité que nous nous extrayons avec les pratiques de méditation introspective pour voir, d’acquisition de sagesse pour savoir et de lâcher-prise pour transformer. Nous ne sommes condamnés à rien, si ce ne sont les croyances dans lesquelles nous acceptons inconsciemment de nous limiter, de nous enfermer.
En allant encore plus loin, ces kleshas sont les causes de nos karmas, tout en étant les conséquences. Sans eux, nos actions seraient justes, sans intentions égotiques, sans illusions, sans attachements, sans filtres. Sans eux, c’est la liberté intérieure.
J’ai construit ma pratique professionnelle sur cette base et dans cette optique : les kleshas et les karmas sont des conditionnements de notre esprit dont nous pouvons nous libérer.
Christelle Hauteville-Chadorla

Les 6 kleishas, émotions perturbatrices amenant à des perceptions erronées

Retrouvez ma chronique* consacrée aux 6 kleishas (émotions perturbatrices amenant à des perceptions erronées), ici envisagées sous l’angle des obstacles à l’éveil. Ces 6 kleishas (et les moyens de les libérer) sont enseignées dans la formation « Libération émotionnelle des kleishas« .
Bonne écoute.

Christelle Hauteville-Chadorla

* Chronique « Sur les traces de Bouddha » dans l’émission Lunatiq

Libération des kleshas, Karmathérapie, Reiki : différences et complémentarités.

Ces 3 formations permettent de développer des outils complémentaires pour aider vos clients (et vous-même), selon les prédispositions et les perturbations de chacun. Vous envisagez ces formations comme un tout, jusqu’à la CERTIFICATION « Praticien en libération des kleshas et des karmas » ou individuellement.

La Libération des kleshas utilise la méditation introspective et spirituelle, la compréhension de l’impermanence et des kleshas / conditionnements (afflictions racines à l’origine du caractère et des constructions mentales) pour libérer, selon le principe “Déposer la conscience à l’intérieur et la conscience dépose le médicament”. Vous vous libérez vous-mêmes et guidez vos clients vers une plus grande compréhension de leurs kleshas / conditionnements  pour amener des prises de conscience libératrices.

Le Reiki Usui est une méthode de soins énergétiques par apposition des mains et utilisation de symboles chargés d’énergie de transformation. La Libération des kleshas le complète admirablement et vous apportera, dans votre pratique Reiki, une meilleure appréhension des états intérieurs de vos clients, une plus grande capacité à mener un entretien (anamnèse) efficace, pour ouvrir des portes chez votre client, pour une guérison plus directe. Vous mettez plus de conscience, de subtilité et de sagesse dans votre pratique Reiki. Le Reiki Usui lui, apportera en Libération des kleshas un support énergétique facilitant les prises de conscience, les lâcher-prise et les nettoyages énergétiques qui ne manqueront pas suite aux prises de conscience effectuées.  En karmathérapie, le Reiki Usui fait  partie intégrante de la formation.

Le Reiki Karuna© et ses symboles de guérison pour le nettoyage des mémoires cellulaires et des mémoires des vies passées, pour s’autonomiser et retrouver sa force intérieure, clarifier l’esprit, recevoir des réponses, guérir les blessures émotionnelles, relationnelles et la dépendance, libérer l’inconscient, matérialiser nos buts dans cette vie et trouver les moyens de les réaliser… est un support excellent pour la libération des kleshas et la karmathérapie. Il n’est pas inclus dans les formations Libération des kleshas et Karmathérapie mais est fortement conseillé car le travail devient plus simple, fluide, profond, sur soi et avec vos clients. Dans ma pratique, j’utilise toujours le Reiki Karuna© en soutien d’une séance de karmathérapie. La combinaison est très puissante.

La karmathérapie utilise l’hypnose régressive, la méditation spirituelle et introspective et la compréhension du karma pour accéder à la base de données intérieures sous forme d’images mentales, de mémoires cellulaires, de mémoires de vies antérieures, de karmas… pour libérer des tendances récurrentes et des karmas. La méthode, simple mais spécifique, est spécialement adaptée pour amener une personne, en état de conscience modifié, à aller au-delà des couches supérieures (ou voiles de l’esprit) souvent opaques pour faire émerger les sous-jacents inaccessibles en état de conscience ordinaire. C’est un vocabulaire et une posture karmique que vous développerez. 

La libération des kleshas et la karmathérapie se complètent pour une approche globale de l’esprit sur les plans émotionnel / mental / causal et le plan karmique. Là où la karmathérapie vous amène à faire émerger les liens de causes à effets, la libération des kleshas vous amène à vous poser sur les intentions à l’oeuvre ainsi que les capacités intrinsèques de la conscience primordiale pour s’auto-libérer. La libération des kleshas amène les bases de connaissances plus approfondies des causes des souffrances. La karmathérapie apporte la compréhension du karma créé à cause des kleshas, des trames à l’œuvre en chacun de nous et du cycle des renaissances pour déconstruire ces trames karmiques. En karmathérapie, vous posez des patchs dans le programme. En Libération des kleshas, vous prenez conscience des intentions sous-jacentes du créateur du-dit programme, et vous vous attelez à les éclairer pour cesser de les suivre.

Parfois l’une est suffisante, parfois l’autre est nécessaire, ou tout simplement est-ce les 2 versants d’une même pièce, le yin et le yang en harmonie, l’union vers la Liberté intérieure.

Dans ma pratique, ces pratiques sont interdépendantes et forment un tout.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

 

 

Liberté intérieure, en quelques mots…

La liberté intérieure est une présence de chaque instant nous invitant au-delà de nos sens, de nos perceptions, de  nos pensées… pour réaliser notre nature fondamentale semblable à un océan de paix et de sagesse.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

La Croissance, en quelques mots…

La croissance est l’art de se déployer. C’est une alchimie entre connaissances profondes, connaissance de soi et dépassement de nos limites actuelles. Elle résulte du respect de l’écologie  humaine qui invite à  semer, faire germer et porter nos fruits à maturité, pour un renouvellement continu. 
Sans ostantation. Avec justesse et confiance.
Sans domination. Avec responsabilité et bienveillance.
Etre pleinement là, parmi les autres. Etre pleinement épanoui. Etres à sa place et prendre sa place. Et apporter au monde notre juste contribution.
Le monde et plus généralement les mondes que nous traversons s’inventent et se réinventent d’instant en instant. Nous pouvons faire avec ou ne pas nous cantonner à ce qu’ils proposent. Alors nous les assimilons, les métabolisons et leur donnons de nouvelles formes. Nous participons à la création globale et au renouvellement permanent.
Croissance vient du latin crescere qui signifiait naitre, venir à la vie.
Croitre, c’est renaitre encore et encore, se réinventer, s’adapter, ne pas se figer… d’instant en instant, et faire partie intégrante du mouvement de la vie et de notre environnement.
Croitre, c’est oser être, pleinement, où que nous soyons, quoi que nous fassions.
Croitre, c’est être responsable de notre devenir, en harmonie avec nos différents environnements et leurs composantes.
Croitre, c’est vivre.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

L’Harmonie, en quelques mots…

L’harmonie est l’art d’être confortable. C’est une alchimie entre acceptation, alliance et mouvement. C’est une danse avec la vie. Quand nous nous mouvons, nous plaçons notre corps de telle façon que, même si le mouvement demande un effort, le corps fini par trouver une place confortable dans laquelle il puisse se maintenir et se préparer pour démarrer le mouvement suivant. Le confort est ici l’art de trouver le bon placement, là où nous sommes, avec les éléments dont nous disposons. C’est essentiellement une notion d’équilibre, d’interdépendance en bonne entente de toutes nos parties. C’est surtout le résultat de l’alliance de la sagesse et de l’action, du féminin et de masculin en chacun de nous (anima / animus).
Harmonie vient du grec harmonia qui signifiait arrangement, ajustement.
Accueillir notre vie, nos responsabilités, nos contraintes… pour ce qu’elles sont, s’en arranger, s’arranger avec elles et trouver comment nous positionner à l’intérieur pour y demeurer stable et croitre.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

Libération émotionnelle, en quelques mots…

Devant toute situation, il s’agit de ne pas nous laisser emporter par notre réactivité émotionnelle. A l’inverse, nous nous y connectons en posant la conscience à l’intérieur pour percevoir comment nous créons nous-même notre souffrance. Cette conscience permet la libération.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

 

Karma, dans le sens bouddhiste… en quelques mots

« Dans le sens bouddhiste du karma, aucun code culturellement conditionné ne définit un comportement comme bon ou mauvais. Il n’y a pas de règle à enfreindre ni à respecter. … La définition traditionnelle d’un comportement non vertueux est un comportement qui entraine un résultat indésirable. Ce résultat est double : il affecte la vie de ceux qui peuvent être victimes de ce comportement indésirable, tout en troublant l’esprit (Sem en tibétain, qui signifiant continuum mental, processus de cognition) de celui qui a commis ce comportement. Ce qui, à son tour, crée les conditions d’un futur comportement non vertueux et entrave les possibilités d’actes vertueux (aux conséquences souhaitables).
Ce qu’il faut, c’est ne pas seulement comprendre le karma en termes d’effets extérieurs, mais reconnaitre ses effets sur l’esprit (continuum mental) lui-même. L’esprit est la source de notre libération. Il ne s’agit donc pas simplement de regretter une mauvaise action, ou ce que nous avons pu faire ou dire de blessant. Il s’agit d’établir si notre comportement, minute après minute, entretient l’esprit de clarté ou contribue à l’ignorance et à la confusion ».

De la confusion à la clarté
Yongey Mingyur Rinpoché

Go to Top