Une approche tout en sagesse et en subtilité, pour plus de lucidité sur nous-même et ce que nous créons.

L’alliance de 2 belles cultures, française et bhoutanaise, unissant raison, spiritualité et sagesses bouddhistes. 

Christelle Hauteville-Chadorla

Un pont entre 2 cultures.
Formatrice, Karmathérapeute et Philosophe appliquée
Fondatrice d’harmonie & Croissance, Ecole de sagesse et d’accompagnement à la liberté intérieure

Mes activités

Transmettre & Libérer

Programmes de formation et d’accompagnement dans la vue de « Se libérer ».

Enseignements et formations sur la base de la philosophie, de la psychologie et de la méditation des écoles Kagyu et Nyingma du Bouddhisme.        –         Intégration de ces connaissances dans mon travail thérapeutique pour amener à voir, comprendre et libérer les tendances karmiques(1) et kleshas(2) à l’oeuvre avec leurs conséquences sur le caractère, l’identité et les situations de vie.         –         Création d’un programme de formation certifiant « Praticien en libération des kleshas et des karmas »         –         Fondatrice et gérante du centre culturel bouddhiste Chadorla avec Khenpo Trinley Gyaltsen         –         Auteure du livre « Le bonheur d’avoir tort – Changer ses pensées pour changer sa vie» paru en 2015         –         Chroniqueuse « Sur les traces de Bouddha » dans l’émission Lunatiq

(1) Karma : tendances résiduelles inconscientes à la base de notre personnalité. (2) Kleshas : conditionnements, filtres et émotions perturbatrices à l’origine de nos limites cognitives, émotionnelles et sensorielles.

Ma sensibilité, mon parcours

Tout vient de nous, de nos pensées

Comprendre notre programmation - 1/4

Comprendre notre programmation

Toute ma vie, j’ai cherché à savoir, pour discerner, pour ne pas agir par manque de compréhension. Pour moi tout est causes et conséquences. Je suis convaincue que ce que nous vivons, agréable ou non, vient de nous, de projections et de pensées . En même temps, je sens en profondeur une nature « parfaite » telle qu’elle est. Ce peut être ce qu’on appelle « La nature de Bouddha ».  Mais comment revenir dans cette nature, au-delà des projections et quelles sont les causes des comportements et tempéraments ? Je voulais comprendre le programme qui nous avait créés tels que nous étions, pour modifier le code source et changer ma façon d’être, mes pensées et ce que je projetais dans le monde. Et sortir de tout ça ultimement. C’était ma croyance, ma quête, c’est devenu ma réalité. J’ai orienté mon travail vers l’introspection. Et j’ai changé en moi ce qui me heurtait dans le monde et chez les autres. C’est la base de mon parcours.
1/4

Exprimer notre réalité

Sortir des carcans - 2/4

Exprimer ma réalité

J’ai travaillé près de 20 ans en grande entreprise dont 15 ans chez Gecina à Paris où j’étais Responsable innovation et process en partant. J’accompagnais au changement les équipes (en savoir + : Linkedin). Le spectre d’intervention s’est vite trouvé trop restreint. J’ai alors appris différentes thérapies et outils de développement personnel dont j’ai perçu très vite des limites par rapport à ce que pensais possible (voir mes formations). Je me suis alors littéralement imergée dans les enseignements et pratiques bouddhistes (écoles Nyingma et Kagyu), entre autre les aspects psychologie, philosophie et méditation. Et j’ai enfin trouvé des réponses à mes questions, des moyens de transformation éprouvés et vérifiables, en phase avec ma réalité intérieure et mon mode de compréhension. On me donnait les mots, le discernement, les moyens et la clarté pour comprendre et exprimer ma réalité. On me donnait les outils pour libérer ce dont je ne voulais plus. J’avais 36 ans.
2/4

Reconnaitre les karmas en jeu

Laisser libre cours à notre sensibilité - 3/4

Reconnaitre les karmas en jeu

Dans cette clarté, j’ai réalisé que je fonctionnais en captant les tendances karmiques et les kleshas à l’oeuvre, en moi et chez les autres. Je comprends les choses, les gens dans le lien qui nous unit. J’entends les karmas et les kleshas dans les paroles, je les vois dans les gestes, je le sais dans les comportements, je les capte dans ce qui est projeté. Ces tendances sont des impulsions dans l’esprit, des mouvements énergétiques subtils. Nous sommes tous sous le joug de tendances, avec des intensités différentes et chacun dans son spectre propre. Je vois des trames émerger et les liens de causes et conséquences entre les comportements et ce que nous vivons. Ma vie avec un Lama, docteur en philosophie bouddhiste, irradiant la paix et la joie, a été une source d’apprentissage importante pour apprivoiser ce mode de fonctionnement. Khenpo Trinley a été la première personne avec qui je me sois sentie en paix, car il ne projète ni colère, ni critique, ni pensée négative ou jugeante… Ce mode de fonctionnement participe grandement à ma double culture (voir Ma  double culture, ça change quoi ?). Dans mes pratiques, j’ai commencé par dissocier mes tendances de celles des autres pour m’en libérer en introspection. J’ai appris à libérer le plan karmique à la source : les intentions.
3/4

Devenir ce que nous voulons être

Les possibles sont illimités - 4/4

Devenir ce que je veux être

J’ai enfin une vue de l’illimité, ce qui m’a poussée à chercher d’autres enseignements, d’autres possibles, d’autres réalités. Aujourd’hui, j’explore bien des mondes différents avec mes élèves et clients. Je m’efforce de les accueillir dans ce qu’ils sont, sans les limiter ni à leurs comportements, ni à leurs tendances, ni à mon entendement. Je suis une baroudeuse de l’esprit, en quelque sorte. J’ai affiné cette vue de l’illimité par les pratiques méditatives du Vajrayana, les lectures de soutras et tantras (enseignements du Bouddha et commentaires ) et grâce à plusieurs voyages / pèlerinages en Inde et au Bhoutan (Voir Mes voyages), dont des temps de vie en immersion dans les cultures bouddhistes et bhoutanaises.

En résumé, nous pouvons manquer de discernement dans nos actions / intentions et cela impacte ce que nous sommes et vivons. Voir cela, c’est redonner à chacun sa liberté d’action. Nous pouvons tout changer, devenir ce que nous voulons être et ne plus être ce que nous sommes déjà. Nous pouvons déprogrammer et reprogrammer autrement. Je le sais par expérience et par apprentissage. Je sais les possibles, je sais les limites du possible. Et je sais le transmettre à qui veut cheminer sur cette voie.
4/4

Formations & diplômes
Voyages Bhoutan et Inde
Double culture, ça change quoi ?

« Je ne cherche pas à connaitre les réponses, je cherche à comprendre les questions. » Confucius