développement personnel

Accueil/"%s" développement personnel

in-SATISFACTION, UN TRESOR DANS NOS MAINS

Combien d’entre vous n’ont jamais souhaité changer de vie pour adopter un rythme plus humain et une activité professionnelle plus en adéquation avec ses valeurs ? Combien d’entre vous n’ont jamais souhaité prendre le temps de vivre, de souffler, d’apprécier, d’aimer, de se retrouver, de reconnecter la nature ou la musique, de se relier à la Vie, la grande VIE qui nous invite à aimer ce qu’elle nous offre, ce qui est là  ? Combien d’entre vous enfin reconnaissent objectivement avoir une plutôt belle vie, sans trop de soucis comparé aux pauvres, aux malades chroniques, aux migrants, aux gens dans des pays en guerre ou privés de liberté et autres soumis à des autorités strictes, aux sans perspective d’avenir, aux sans toit ni abris, aux sans famille, aux sans ami, aux sans aide ?

Reconnaissons-le, la plupart d’entre nous, ici en France, ont une vie meilleure et plus d’opportunités et de liberté que partout ailleurs dans le monde. Et pourtant, combien d’entre nous sommes insatisfaits ? Combien d’entre nous cherchent quand même autre chose, autrement, plus de quelque chose ou moins d’autre chose ? Combien d’entre nous sommes pris dans des désirs qui nous poussent à chercher ailleurs alors que là où nous sommes, c’est déjà très bien ? L’insatisfaction est une limite que nous mettons à nos possibles. L’insatisfaction a la fâcheuse tendance à regarder ce qui manque, ce qui pourrait être, à tout envisager comme imparfait et pas assez bien, laid, insuffisant, inadapté, impossible, injuste…  Quand l’insatisfaction est là, que faisons-nous de ce que la vie nous a apporté ? Souvent rien, car nous ne voyons pas. Mais comment celui qui vit dans un bidonville percevrait-il notre vie ?

Nous avons tous un trésor entre nos mains, c’est la satisfaction. La satisfaction est un état d’esprit qui voit ce qui est là, ce qui est beau, ce qui est reçu, ce qui est rétribution de notre travail et de nos efforts, ce qui est opportunité et étape, ce qui est graine d’avenir et joie du présent. La satisfaction n’empêche pas d’améliorer, de percevoir d’autres possibles et de se donner les moyens de les réaliser. Elle nous donne un état d’esprit plus joyeux et aimant pour vivre notre vie pleinement, sans sentiment d’insuffisance.  La satisfaction est un trésor entre nos mains.

Rappelez-vous, quand était-ce la dernière fois où vous avez regardé le beau et pas le laid, le plein et pas le vide, les personnes présentes et pas les absents, les opportunités et pas les interdits, les possibles et pas les risques… ?
A nous d’entrainer notre esprit à être satisfait. « Aujourd’hui je m’engage à être satisfait(e) de ma vie ». Et la satisfaction grandira. Alors nous pourrons envisager un avenir plein de promesses.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

Explorer : aller plus loin que là où l’on est déjà

Un jour, une dame habitant le sud de Bourges m’a dit « Où exercez-vous ? De l’autre côté de la gare ? Oh ! non c’est trop loin pour moi.» (Temps approximatif 10mn)
Comment faire un travail de libération intérieure quand nous ne pouvons pas aller plus loin que là où nous sommes déjà ? Faire un travail en soi, et d’autant plus un travail de libération profonde de nos tendances et conditionnements, nécessite de sortir de nos repères, d’aller voir ce que nous refusions de regarder jusque là.
Sommes nous prêts si faire un déplacement de 10mn est déjà un effort trop grand que nous abandonnions ? Non, bien sûr.
Sommes-nous prêts si juste l’idée d’aller au-delà la gare (un quartier où elle n’était jamais allée) vous procure peur et rejet ? Comment réagirions-nous en voyant des aspects inconnus de nous-même ? En refusant de les voir bien sûr.
Alors si vous êtes prêts à faire plus de 10 mn de voiture pour vous rendre dans un quartier que vous ne connaissez pas, sachez que c’est déjà un très bon point de départ pour jouer les explorateurs en votre propre monde intérieur et tenter l’aventure de la liberté intérieure.
Bienvenus dans l’aventure de la liberté intérieure à toutes les exploratrices et autres baroudeurs de leur propre esprit.
Christelle Hauteville-Chadorla

Nous avons bien plus en nous que ce que nous croyons

Devenir ce que l’on veut être, incarner des qualités essentielles à nos yeux. Nous avons tous cette perspective. Et il n’est pas si facile d’être à l’image de cette perspective, quelle qu’elle soit.
Nous parlons de compassion et nous nous agaçons encore des lenteurs et faiblesses de nos proches. Nous parlons de paix et nous avons des mots durs quand l’autre ne fait pas comme nous pensons qu’il devrait. Nous parlons sagesse et nous avons du mal à comprendre les croyances différentes des nôtres. Nous parlons altruisme et nous agissons d’abord pour préserver nos acquis. Bref, nous sommes bien souvent en-deçà de ce que nous voudrions être.

Aux questions « Si vous étiez un personnage célèbre, lequel seriez-vous ? » ou « Quel personnage vous inspire le plus », nous voyons presque tous des héros ; héros de la paix comme Gandhi ou le Dalaï-lama, héros de la science comme Marie Curie ou Nicolas Tesla, héros de l’humanitaire comme Mère Thérèsa ou l’Abbé Pierre, héros pour les droits civils comme Nelson Mandela ou Rosa Park, super héros comme Superman ou Wonderwoman, héros du développement personnel comme Eckhart Tollé ou Oprah Winfrey et tant d’autres selon nos centres d’intérêts.

Mais n’est-ce pas simplement parce que cet idéal que nous pensons retrouver dans nos héros et figures d’identification n’est qu’un idéal fantasmé de soi, n’est qu’une illusion  ? Nous nous pensons, mais nous ne sommes pas. 

Nous pouvons pourtant voir les écarts entre ce que nous pensons pouvoir être dans ce monde et ce que nous pouvons concrètement faire. Nous pouvons voir l’écart entre le fantasme et la réalité. Le plus fantastique, quand nous voyons au-delà des voiles, au-delà des constructions mentales, c’est que ce qui est là n’est pas si mal du tout, même plutôt unique. Nous courrons après des chimères, des représentations allégoriques de soi, alors qu’il y a là, en soi, des trésors que nous n’exploitons pas, que nous minimisons parfois. Nous les méprisons même, faute de les connaitre pour ce qu’ils sont réellement.

Combien d’entre nous souffrent de sous-estimation de soi ? N’osent pas être ce qu’ils sont, car ils ne sont pas assez bien.

Je vais vous livrer un trésor maintenant, une sagesse profonde qui nous concerne tous. Sur-estimation et sous-estimation de soi relève de la même souffrance, de la même kleisha, l’orgueil. Comment cela est possible me demanderez-vous ? Simplement car tout est une question de représentation intérieure, entre l’idéal de soi et ce que nous pensons être réellement. Nous avons créé l’image d’un idéal inatteignable et nous nous jugeons bien en-deçà de cet idéal. Normal, c’est inatteignable ! Nous ne pouvons pas être à la hauteur de telles exigences inhumaines, et personne ne pourrait l’être. Mais qui est à l’origine à la fois de l’illusion de l’idéal et de l’illusion de l’imperfection ? L’esprit. Notre esprit.

Tout comme ces héros auxquels nous nous identifions, aucun n’est à la hauteur de l’image. Et même pour nos héros vivants, nous sommes souvent étonnés de constater combien ils peuvent être « ordinaires », avec leurs caractères parfois haut en couleurs, leurs colères célèbres, leurs doutes, leurs quotidiens comme le nôtre, et leurs recherches de simplicité qui nous paraîtrait étonnante, nous qui voyons en eux l’opposé de la simplicité : l’extra-ordinaire.

Ce n’est pas qui ils sont qui est extra-ordinaire, mais ce qui a été fait. L’action prime sur l’acteur.
Alors sortons du fantasme et orientons notre regard sur ce qui est là, dans la réalité, dans notre réalité, et partons de là. Partons de ce qui nous agit et faisons de ce package de qualités et de faiblesses, de rêves et de peurs, d’altruisme et d’égoïsme… notre tremplin pour nous lancer vers demain.

Demain commence avec ce qui est là aujourd’hui. Et vous serez étonnés de découvrir bien plus que ce que vos illusions ne vous laissaient entrevoir.

Belle journée, en contact avec ce qui est en vous, réel, disponible, qui ne demande qu’à agir.

 

Christelle Hauteville-Chadorla

Message aux baroudeurs, égarés… ou pas

On m’a dit au lycée « Tu n’arriveras à rien si tu n’es pas plus sérieuse. »
On m’a dit lors d’enseignements « C’est n’importe quoi tes questions ! »
On m’a dit dans certains réseaux « Ah, c’est intéressant.         .»
Aujourd’hui je réponds…
A vous professeurs au lycée « J’ai compris que l’école française n’enseignait pas ce qui m’intéressait vraiment, elle le tait. J’ai alors cherché ailleurs et j’ai longuement et sérieusement étudié au point d’enseigner à mon tour. »
A vous, comparses de recherche d’enseignements « Je suis contente d’avoir trouvé la force de poser mes questions. Les réponses, je les ai reçues comme des messages personnels et mon esprit s’est clarifié. »
A vous, chers réseaux « Nous nous rassurons dans nos similitudes, mais nous nous enrichissons de nos différences.»
Aujourd’hui, je vous dis…
Lancez-vous dans le bain de la recherche, investissez les différences, baroudez dans les autres cultures, explorez vos peurs et attentes limitantes. Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus à chercher, plus à attendre. Jusqu’à ce que tout soit là, accessible depuis votre esprit ouvert. Et soyez là pour accueillir ce que vous ne connaissez pas encore. C’est dans cet inconnu que se trouvent les pépites qui nous porteront tous plus loin, plus grands, plus signifiants.
Allez chers baroudeurs, mettez vos habits d’explorateurs, devenez des Indiana Jones de votre quartier, de votre ville, de votre région, de votre pays, du monde et même des autres mondes encore inconnus. Dépassez les limites actuelles, perdez vous un peu, même beaucoup. Et ramenez avec vous l’illimité.
Et pour les moments où vous vous sentez seuls sur le chemin, un petit mot de Bouddha « Et si tu ne trouves pas d’ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt. »
Christelle Hauteville-Chadorla

L’esprit de satisfaction – Voeux 2021

Des couleurs, de la lumière, de la bonne entente,
Souvent, la vie s’embellit d’un rien.
Les visages s’illuminent en cascade,
Je te vois, je te souris, je t’aime.
Pour cette année 2021,
Je vous souhaite les yeux ouverts pour voir ce qui vous entoure,
Je vous souhaite le sourire facile pour accueillir votre environnement,
Je vous souhaite le coeur débordant pour aimer ce que qui est déjà là.
Nous cherchons ailleurs ce dont nous pensons manquer
Alors que nous avons bien souvent des trésors cachés autour de nous.
Regarder les qualités de notre entourage au lieu de leurs défauts,
Remercier les soutiens obtenus au lieu de l’absence.
Nous pouvons toujours manquer de quelque chose,
De respect, d’aide, d’amour, d’aisance financière, de grandeur…
Mais nous manquons surtout de l’esprit de satisfaction
Savoir être satisfait est notre plus grand trésor.
En cette année 2021, je vous souhaite de vous installer dans l’esprit de satisfaction
Etre satisfait de qui vous êtes et vous ancrer dans votre vie
Etre satisfait de ce que vous faites et poursuivre vos actions en accord avec vos valeurs
Etre satisfait de ce que vous avez et partager avec votre entourage
Un fauteuil et la satisfaction de s’y asseoir confortablement
Un compagnon de vie et la satisfaction de faire son bonheur
Un animal de compagnie et la satisfaction de partager l’affection
Un repas et la satisfaction d’avoir à manger
Un toit et la satisfaction d’être à l’abri
Des amis et la satisfaction d’être soutenu
En cette année 2021, je vous partage l’esprit de satisfaction.
Belle année 2021
Christelle Hauteville-Chadorla
avec Khenpo Trinley Gyaltsen bien sûr, incarnation de la satisfaction

Une femme libre

Une femme libre ose le pouvoir, pour inclure et élever.
Une femme libre ose la soumission, pour veiller et apaiser.

Etre une femme libre, c’est choisir avec conscience.
Etre une femme libre, c’est décider sans compromission.
Etre une femme libre, c’est rayonner sa présence avec naturel.
Etre une femme libre, c’est oser sans rien avoir à prouver.
Etre une femme libre, c’est porter le temps nécessaire puis laisser être.
Etre une femme libre, c’est allier le féminin et le masculin.
Etre une femme libre, c’est refuser avec compassion.
Etre une femme libre, c’est être égal avec foi.
Etre une femme libre, c’est être soi, sans chercher à être ni une femme ni un homme.
Etre une femme libre, c’est être femme sans le savoir, sans le vouloir.
Etre une femme libre, c’est être, sans chercher à l’être.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

Lire aussi autour du même thème : Etre libre de nous-même

 

Soyons l’artisan de notre destin.

Suivons notre maitre intérieur.
Soyons l’artisan de notre destin.
Que nous choisissions les chemins intérieurs ou extérieurs,
que nous les pratiquions alternativement,
nous foulons tous notre vie
pas après pas,
actes après actes,
mots après mots,
choix après choix.
Ne nous laissons jamais limiter par les opinions des autres.
Le coeur ouvert, avec persévérance et courage,
remercions-les, et poursuivons notre voie.
Notre persévérance et notre authenticité nous mèneront à une vie juste,
que nous ne regretterons pas.
Les évènements extérieurs sont le décor de notre vie.
Le évènements intérieurs sont le moteur de nos actions.
Démarrons à l’intérieur,
de notre ventre,
de notre coeur,
et cheminons vers l’extérieur pour embellir, sublimer, pacifier.
Choisissons cette belle journée, ce bel été, cette belle année, cette belle vie, ce beau cheminement,
et faisons de notre vie une oeuvre.
Incarnons nos idéaux, nos valeurs.
Suivons notre maitre intérieur.
Soyons l’artisan de notre destin.

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

Go to Top