Vous voulez connaitre ce qui me motive ? Comprenez ce que signifie « Je suis de double culture, française et bhoutanaise “. Je suis française de naissance et d’éducation. Je suis bhoutanaise d’aspiration et de constitution.
 
Ce qui m’inspire le plus, c’est une image au fond de moi, une femme, âgée, ridée, un mala à la main, récitant des mantras, le regard rieur, le sourire quelque peu édenté et permanent, le coeur chaleureux, le mot bienveillant, le geste altruiste et l’esprit tellement grand que tout y est contenu. Elle doit être au Bhoutan, à n’en pas douter, en tout cas elle en a tous les attributs. Je revois cette femme et je cesse de m’agiter, je n’ai pas besoin de mieux. Je revois cette femme et j’ouvre mon esprit pour accueillir ce qui vient. Je revois cette femme et mon coeur s’emplit de compassion.
Elle est l’expression de ma culture bhoutanaise. Quand je la regarde avec plus d’acuité, je vois Tara Blanche, au-delà Yum Chenmo, la perfection de la sagesse, et encore au-delà, l’espace absolu, sans forme, illimité, contenant tous les potentiels. Voilà ce qui m’inspire, mes représentations, sans ostentation. Je les accepte maintenant que je les connais. Je ne suis pas elles, elles ne sont pas moi, mais elles ne sont pas autre non plus. Elles sont là, constamment, à orienter ma vie.
 
Dans cette culture bhoutanaise, c’est la sagesse bouddhiste* qui m’habite particulièrement. Parce que c’est ma nature profonde, c’est l’origine de tous mes actes vertueux et le moteur de toutes mes actions bénéfiques.
 
Etre de cette culture, c’est être un homme ou une femme de l’intérieur. En tibétain, cela se dit Nangpa. C’est la certitude que tout se joue en nous. Nous vivons en introspection, quitte à nous éloigner du monde, totalement ou partiellement. Pour ma part partiellement, car j’ai toujours conduit mon chemin en parallèle en cherchant à appliquer cette sagesse dans ma vie, aussi bien dans ma vie intérieure que dans ma vie extérieure. Je n’y arrive pas toujours, loin s’en faut, mais je m’applique et persévère. Qu’ai-je de mieux à faire ? Ici culture, sagesse, éducation, religion, actions, sens de la vie… tout cela fait partie de la même sphère : l’art de la paix. Ces aspects ne s’opposent pas, ils sont interdépendants et forment un tout cohérent, prenant en compte tous les aspects de la vie et de l’esprit.
 
Ceci est ma profession de foi, tout en étant ma nature profonde, tout en étant mon aspiration, tout en étant les projections de mon esprit et mon sens viscéral du vertueux.
 
Christelle Hauteville-Chadorla


*Je n’ai pas une approche religieuse du bouddhisme, enfin je crois, si cela veut dire quelque chose. Cependant j’ai la foi, la foi dans les enseignements.
** « La sagesse allie éthique, conscience globalisée des autres et de soi, authenticité, connaissances profondes, discernement, raison & intuition, sens du vertueux et perspective libératrice des carcans et du conformisme. » Christelle Hauteville-Chadorla