On m’a dit au lycée « Tu n’arriveras à rien si tu n’es pas plus sérieuse. »
On m’a dit lors d’enseignements « C’est n’importe quoi tes questions ! »
On m’a dit dans certains réseaux « Ah, c’est intéressant.         .»
Aujourd’hui je réponds…
A vous professeurs au lycée « J’ai compris que l’école française n’enseignait pas ce qui m’intéressait vraiment, elle le tait. J’ai alors cherché ailleurs et j’ai longuement et sérieusement étudié au point d’enseigner à mon tour. »
A vous, comparses de recherche d’enseignements « Je suis contente d’avoir trouvé la force de poser mes questions. Les réponses, je les ai reçues comme des messages personnels et mon esprit s’est clarifié. »
A vous, chers réseaux « Nous nous rassurons dans nos similitudes, mais nous nous enrichissons de nos différences.»
Aujourd’hui, je vous dis…
Lancez-vous dans le bain de la recherche, investissez les différences, baroudez dans les autres cultures, explorez vos peurs et attentes limitantes. Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus à chercher, plus à attendre. Jusqu’à ce que tout soit là, accessible depuis votre esprit ouvert. Et soyez là pour accueillir ce que vous ne connaissez pas encore. C’est dans cet inconnu que se trouvent les pépites qui nous porteront tous plus loin, plus grands, plus signifiants.
Allez chers baroudeurs, mettez vos habits d’explorateurs, devenez des Indiana Jones de votre quartier, de votre ville, de votre région, de votre pays, du monde et même des autres mondes encore inconnus. Dépassez les limites actuelles, perdez vous un peu, même beaucoup. Et ramenez avec vous l’illimité.
Et pour les moments où vous vous sentez seuls sur le chemin, un petit mot de Bouddha « Et si tu ne trouves pas d’ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt. »
Christelle Hauteville-Chadorla