Mes voyages en Inde et au Bhoutan 

Visites des hauts lieux sacrés bouddhistes, pratiques, vie familiale avec mon époux bhoutanais, Lama Khenpo Trinley Gyaltsen, immersion culturelle… voici quelques unes de mes expériences pour illustrer ma double culture et partager ces moments précieux qui contribue à ce qui agit en moi aujourd’hui.

Au Bhoutan, le conte, la sagesse, l’histoire, les vertus, les Maitres…  sont imbriqués et sont toujours présents et bien vivants dans la culture, entre dévotion et inspiration, bienveillance et générosité, pauvreté et contentement, richesse et altruisme. Histoire et Bouddhisme sont intimement liés. C’est une imprégnation de chaque instant. Le Bhoutan est aussi un pays en transition, qui cherche à développer son économie pour améliorer le quotidien des Bhoutanais et développer les richesses, tout en maintenant sa culture ancestrale de paix extérieure et intérieure. Je fais le souhait que ce pays réussisse ce défi incommensurable, avec l’aide des Bouddhas.

Bhoutan - 2009 et 2013

Pèlerinages

Bhoutan - 2009 et 2013

En 2009, mon  1er voyage au Bhoutan, avec un groupe guidé par Khenpo Trinley Gyaltsen, suivi en 2013 par un 2ème voyage que nous organisons en couple. Nous visitons  Paro et le monastère de Taktshang, le nid du Tigre, fameux lieu où Guru Rinpoché, grand maître qui réinstalla le bouddhisme au Bhoutan et au Tibet au 8ème siècle, médita et initia en partie sa parèdre, Téshé Tsoagyel, qui enseigna à sa suite. Ce lieu m’a reconnecté avec une partie historique en moi, des mémoires de vies antérieures sous un certain regard, des karma de transmission sous un autre regard. Je n’ai pu retenir des sanglots à ma 1ère visite en 2009, me sentant vue, reconnue et accueillie comme jamais jusqu’alors     –      Timphu, capitale du Bhoutan, avec son grand Stupa notamment    –      Punaka et le monastère de Chimi Lakhang où  Drupka Kinley, le fou divin, vainquit les démons     –      Le Bumthang avec ses monastères millénaires     –      Trongsa où nous recevons l’initiation Amithayus (longue vie)… et tant d’autres choses
Anecdote -> En 2009, débutait le construction d’un des plus grands Bouddhas d’Asie, sur les hauteurs de Timphu. Les fondations étaient en cours.  En 2013, la construction du grand Bouddha avançait, la statue était presque terminée, les abords et les temples eux étaient encore en chantier.

Bhoutan - 2017

Immersion bhoutanaise

Bhoutan - 2017

En 2017, plus d’un mois en immersion. Je vis au rythme de Timphu, la capitale, ses restaurants, ses festivals, l’enregistrement de « The Voice Bhutan », les circumanbulations autour du grand Stupa, les prières quotidiennes, les visites et offrandes aux monastères et religieux,  l’hôpital pour des soins dentaires pour Khenpo Trinley, les boutiques d’art bouddhique, les bains d’eau chaude traditionnels… sans omettre les repas avec famille et amis, conviviaux et chaleureux.  Je participe au Loung du Kangyour, la transmission orale des enseignements du Bouddha donnée par Djé Khenpo, le chef religieux du Bhoutan, suivie par plus de 100.000 Bhoutanais     –      Participation à la Grande Puja Guru Rinpoché au grand Stupa de Timphou     –      et aussi 10 jours de pèlerinage avec un nouveau groupe, à l’occasion desquels Khenpo Trinley enseigna sur des lieux sacrés comme Taktsang, Gangtey, Bouddha Point. A cette occasion, je méditerai pour la 3ème fois à Taktshang ! Karma, quand tu nous tiens.
Anecdote -> Et le Grand Bouddha…  était terminé ! Nous avons pu méditer à l’intérieur de la statue, dans le temple, ainsi que suivre le Loung sous chapiteau sur l’esplanade. Désormais les Bhoutanais nomme respectueusement ce lieu « Bouddha Point« .

En Inde, le pays des extrêmes, des plus hautes spiritualités et des castes sous-jacentes, des plus grandes richesses et des misères les plus criantes. Un pays de contrastes qui bouleverse et chamboule, interroge et transforme, fait revivre et reconnecte avec tous les aspects de la vie, sans fard, sans voile. Nous sommes à nu, face à la réalité. Je connais plus spécifiquement de ce pays ses lieux historiques bouddhiques et une partie des monastères et Maîtres du bouddhisme tibétain installés en Inde du Nord. Voici quelques unes des mes expériences fondatrices, à l’aube de mon chemin d’éveil. 

« Dans les pas de Bouddha » Inde fév. 2008

Initiation et retour à sa nature

« Dans les pas de Bouddha » en Inde

Voyage à Delhi, au Taj Mahal… et avant tout un pèlerinage qui me rapproche de ma vraie nature, avec visite de  Sarnath, où Bouddha donna son 1er enseignement     –      Rajgir, lieu de son 2ème enseignement      –      Bodh-Gaya, lieu de son éveil     –     Kushinagar, lieu de son parinirvana (fin du corps )     –     Lumbini au Népal, lieu de sa naissance     –      Varanasi (ex Bénarès), où il débattit avec les Brahmanes hindouistes notamment.         Je reçu à cette occasion, sur les lieux historiques, les enseignements donnés lors des 1er et 2ème tours de Roue (enseignements du Bouddha) : Les 4 nobles vérités et la Vacuité. De toutes les facettes du bouddhisme, la transmission de connaissances est celle que me parle le plus. Je suis fondamentalement convaincue que la sagesse, les connaissances profondes, sont les clés pour cesser toute souffrance. J’ai aussi participé à des pujas, à Bodh-Gaya notamment, le plus haut lieu du bouddhisme. Ce fut ici que Bouddha s’éveilla sous l’arbre de la Bodhi.

Monastères du Sikkim, Inde Sept. 2008

Au coeur de la lignée Karma Kagyu

Sikkim, sortie de retraite de Kiabjé Kalou Rinpoché.

Merci à Lama Gyurmé pour ce voyage, les rituels avec Kalou Rinpoché, les bénédictions et initiations reçues de Taï Sitou Rinpoché et Gyalstab Rinpoché, respectivement considérés comme les quatrième et cinquième lamas de la lignée Karma Kagyu. Nous nous recueillons entre autre dans  les monastères de Rumtek, Monastère des Karmapas et accessoirement lieu où Khenpo Trinley, mon époux, fit son doctorat en philosophie bouddhiste. Une connexion plus forte s’est révélée, le voyant jeune lama déambulant dans les couloirs, comme si nous avions tous deux cheminé pour nous retrouver, interdépendants     –     Ralang, Monastère de Gyalstab Rinpoché      –      Mirik, Monastère de Bokar Rinpoché     –      Sonada, Monastère de Kalou Rinpoché.          Une immersion dans la vie monastique, avec les fastes et protocoles dûs aux grands Maîtres. J’ai beaucoup appris sur la valeur des rituels, des bénédictions, des pujas… qui relèvent de la dévotion, de la confiance et de la prière. Ce qui était lointain est devenu intérieur.