La formation débute le 1er octobre 2021 (-> Rattrapage pour intégrer la formation complète : les 29, 30 et 31 octobre) pour se terminer le 19 juin 2022
Vous vous formez pour libérer vos propres émotions ou pour devenir thérapeute.

La méditation introspective et la compréhension des 6 kleshas pour conscientiser vos conditionnements et nettoyer vos filtres émotionnels, mentaux et cognitifs.
Nettoyer les filtres. Prendre conscience que les perceptions et le mental ne sont jamais libres de conditionnements internes et s’en libérer grâce à l’introspection et la sagesse, pour changer les comportements.. Vous vous libérez vous-même et amenez vos clients à une plus grande compréhension de leurs conditionnements et afflictions racines pour amener des prises de conscience libératrices.

La Libération des kleshas utilise la méditation introspective et la compréhension de l’impermanence et des conditionnements et filtres (kleshas) pour libérer, selon le principe « Déposer la conscience à l’intérieur et la conscience dépose le médicament ». Vous vous libérez vous-même et amenez vos clients à une plus grande compréhension de leurs conditionnements pour amener des prises de conscience libératrices.

6 modules de 3j

Méditation introspective – Module 1
La clé de la libération des kleshas est la conscience, dans son acception de sagesse  : “Poser la conscience à l’intérieur, et la conscience déposera le médicament, libérera.” La méditation introspective (sur la base de la méthode Vipassana en sanskrit) est le moyen par excellence.
Cette formation vous apprendra à entrer en soi, demeurer, observer, se connaitre, et lâcher. Vous expérimenterez comment faire cela, et sur quoi vous focaliser pour libérer les kleshas.  C’est la base du travail de libération, travail qui deviendra de plus en plus clair et évident avec les modules suivants.

Impermanence, émotions et lâcher-prise  – Module 2
En comprenant fondamentalement l’impermanence, plus rien n’attache, pas plus les émotions qui s’élèvent, que les pensées, les croyances, les habitudes… “Elles se dissolvent comme des nuages dans le ciel”. Nous apprendrons dans cette formation à vivre l’impermanence pour lâcher-prise. Dans les modules suivants, il sera alors plus aisé de voir comment les kleshas influencent nos comportements, notre idée de nous-même, nos intentions sous-jacentes et d’agir en toute conscience.

Kleshas d’orgueil, comparaison et attachement  – Module 3 Emotions de colère, insatisfaction, manque discernement – Module 4
Les émotions telles que la peur, le dégoût, la tristesse… sont des produits dérivés des 6 kleshas (conditionnements), traduites par afflictions racines ou émotions perturbatrices. Nous les abordons sur 2 modules de 3j et verrons ce qu’elles recouvrent, comment elles agissent en nous, les comportements et émotions dérivés, comment les reconnaitre, comment amener un client à en prendre conscience, les antidotes.
-> Orgueil : Dans cette compréhension, l’orgueil est appréhendé d’abord comme le point de départ de l’idée d’un soi et ce qui en découle : le développer, le protéger, lui procurer du plaisir, éviter les souffrances, obtenir ce qu’il aime, éloigner ce qu’il n’aime pas… Il entraine chérissement de soi (au détriment des autres), isolement, sentiment de solitude, déprime, sur ou sous-estimation de soi, non prise en compte des autres, incapacité à se sentir aimé tellement nous sommes enfermés dans notre quant-à-soi…
-> Comparaison : De la notion de soi émerge la notion de l’autre et toutes les émotions négatives issues de la dualité : comparaison, compétition, jalousie, les meilleurs / les médiocres, les élites / les indigents, la lutte pour vaincre, se maintenir, grimper ou ne pas décliner, le jugement et la classification des êtres… Il y a lutte constante pour faire partie des meilleurs, impossibilité de lâcher-prise sur l’importance de sa place, de son statut social… Pas de répit pour les candidats aux élites pourrions-nous dire. Mais tellement éreintant et déconnecté de la réalité du terrain.
-> Attachement : L’attachement est lié au désir, cette impulsion qui nous entraine dans un mouvement vers l’avant pour vivre encore autre chose. Le désir nous pousse vers un autrement, ailleurs. L’attachement, c’est le besoin de continuer à satisfaire nos sens, nos inclinaisons, et à l’inverse, le souhait de se défaire de ce qui nous déplait. Nous souffrons quand nous n’obtenons pas ce que nous aimons. Nous souffrons quand nous n’arrivons pas à nous défaire de ce que nous n’aimons pas. Le désir et l’attachement entrainent non-contentement, addictions, épuisement mental, agitation, indécision, impossibilité de lâcher-prise, excitation, burn-out, mensonge pour obtenir ou maintenir ce que l’on désire, cachotterie, non-dit, infidélité…
-> Colère : La colère est l’expression forte du rejet de ce que nous jugeons non souhaitable (dans notre manque de discernement). Nous voulons éloigner, transformer, maitriser, dominer les choses. Est compris ici la malveillance que nous avons pour autrui, mais aussi celle que nous supposons que les autres ont à notre égard. Les idées de complotisme, d’être manipulé, pris pour un imbécile… relèvent de cette klesha. Elle entraine l’attaque, la défiance, la critique, les mots durs, l’intransigeance, la domination, la soumission, l’incapacité à se sentir aimé car l’amour nous est inconnu, la difficulté à faire confiance. Nous cherchons toujours des coupables à nos tourments intérieurs pourtant créés par nous.
-> Insatisfaction : Cette klesha est plus souvent traduite par avidité. C’est le besoin de plus ou mieux, avec le verso de la pièce, le besoin de se débarrasser de tout quand on n’a pas réussi à avoir plus et qu’on cherche une autre stratégie. Elle recouvre donc l’avidité, l’insatisfaction, l’incapacité d’apprécier ce que nous avons, la sensation de ne jamais recevoir assez, de donner sans retour, de manquer… Elle entraine aussi des difficultés de digestion, des allers-retours entre trop et pas assez, un épuisement de notre entourage qui est constamment accusé de ne pas donner assez ou de trop nous demander.
-> Manque de discernement : Cette klesha est souvent traduite par ignorance, opacité mentale. C’est la perte de la sagesse primordiale, la cause première de toutes les souffrances car, en plus de nous amener à consolider un soi de plus en plus figé, nous perdons le contact avec la réalité telle qu’elle est. Elle entraine des difficultés à prendre de bonnes décisions car nous ne voyons pas de chemins clairs. Nous suivons nos émotions sans discernement, croyons nos pensées malgré l’étroitesse de nos connaissances, figeons des vérités, pensons que nous détenons la vérité et que les autres se trompent… Nous devenons têtus, bornés. Nous rejetons la connaissance, ou nous la recherchons activement mais la figeons. Nous manquons de souplesse intellectuelle.

Mener un entretien  – Module 5
L’entretien est un art que nous pouvons toujours améliorer pour être en rapport avec notre client (nos proches, et nous-même), dans une écoute bienveillante et attentionnée, ouvert à son monde pour accueillir sans déformation ce qu’il nous dit, ce qu’il vit.
Durant ces 3j, nous répondrons aux défis suivant : Comment ne pas nous enfermer dans nos propres croyances ? Comment être en relation vertueuse ? Comment appréhender le monde de l’autre dans toutes ses subtilités ?  Comment percevoir au-delà de nos constructions mentales ? Comment ne pas arrêter l’écoute à la surface de ce qui est exprimé et approfondir la compréhension ? Comment trouver les bonnes questions ?

Posture compassionnée, posture de thérapeute  – Module 6
Au-delà des soins et du questionnement, le thérapeute interagit avec son client avec ce qu’il est, ce qu’il dégage. C’est pourquoi les dimensions de présence, bienveillance et confiance sont à la base de la posture thérapeutique.
Tout ce que le client dit est vrai, dans la mesure où c’est ce qu’il vit. C’est sa réalité. Le thérapeute se laisse pénétrer par son monde et l’éclaire pour faire émerger les kleshas.
Nous aborderons durant ces 3j :
Comment créer une relation vertueuse ? Comment accueillir l’autre tout en demeurant à l’écoute de nos ressentis ? Comment nous adapter à chaque client, dans son registre, sans nous perdre ? Comment ne pas insuffler notre monde et  nos certitudes ? Comment ouvrir notre client à de nouveaux champs des possibles ?


Pour recevoir nos informations,  inscrivez-vous à la Newsletter  et/ou abonnez-vous à ma page Harmonie & Croissance sur Facebook* (liens bas page). Vous pouvez aussi demander à être informés par mail dès planification des dates.