TEL JONATHAN LE GOELAND

Tel un oiseau s’apprêtant à vivre dans les airs
Mes pattes s’accrochent encore sur la branche
J’étire mes ailes et lance mon buste pour m’envoler
Mais la peur du « sans base » me retient sur la branche

Il peut paraître sécurisant de reposer sur ces branchages
Mais mes efforts pour me maintenir m’épuisent
Je rêve de liberté et de danse légère avec la vie
Pourtant je me fige quand je devrais lâcher

Et je m’entraine et m’entraine encore, j’étends mes ailes
Je bondis sur ma branche, de plus en plus haut
Bientôt mes ailes m’emportent et l’air me soutient
Ca y est, j’y suis, juste là, juste ici, juste plus haut

L’air ne pouvant manquer, je suis ma propre sécurité
Je n’ai qu’à déployer mes ailes et me laisser porter par les courants
Prendre des orientations ou virer de bord
Je suis ma propre sécurité, je suis l’aigle, je suis le goéland

Je suis l’oiseau et tel Jonathan le Goéland je vole plus haut
Plus haut pour voir le jeu d’en bas, plus haut pour ressentir les courants
Je suis le capitaine de mon âme quand je suis libre de ne rien tenir
Je suis ma propre sécurité quand je danse avec les courants

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com

2018-05-06T15:06:17+00:00