Médiumnité ou guidance spirituelle : une différence de plans et d’intentions


Médiumnité ou guidance spirituelle : une différence de plans et d’intentions


Mon inclination personnelle me fait aborder la mort avec bienveillance, compassion, sans sensationnalisme, dans un esprit de libération des souffrances et dans la compréhension du cycle des renaissances qui perdure tant que notre esprit ne s’extrait pas des émotions négatives, des illusions et de la croyance que quelque chose doit se poursuivre. Toutefois, il y a autant de manière de percevoir la mort et ce qui s’y passe qu’il y a d’êtres. Parce que dans la mort, comme dans la vie, les choses arrivent car nous les créons par nos pensées, nos croyances ou dit autrement nous les attirons par nos vibrations énergétiques, ce que nous émettons. 

Dans cet article, Stéphane Alix relate une expérience faite pour démontrer la vie après la mort et la « véracité » de la médiumnité. Il y a différentes façons d’entrer en lien avec un défunt, sur différents plans de son être. Les médiums se relient sur le plan astral, c’est ainsi qu’ils perçoivent les mémoires « astrales » restées sur ce plan : émotions, matérialités, relations… Les guides spirituels, selon leur propre ouverture, se relient sur les plans spirituels plus ou moins subtils.
Dans le cadre de l’accompagnement des morts pour leur libération du cycle des renaissances, nous ne nous relions pas sur le plan astral, sinon nous le maintiendrions ici. Nous nous relions sur le plan spirituel le plus haut que l’esprit puisse atteindre (s’il n’a pas cette dimension, nous allons le chercher dans l’astral) et nous tentons de le faire s’élever vers des niveaux supérieurs, en le guidant vers la lumière, la paix, l’amour… et en prenant appui sur les êtres et déités auxquels le défunt faisait référence. Sur ces plans supérieurs, une libération absolue est possible. Selon la tradition, nous parlerons d’éveil ou de terre pure pour les bouddhistes, de paradis pour les Chrétiens… Mais cela advient si l’esprit du défunt s’est purifié de ses karmas négatifs, obstacles à l’éveil. Intervient ici le libre arbitre, la capacité de chacun. D’où le nécessaire entraînement dans cette vie. Bien à vous. 

Christelle Hauteville-Chadorla
www.harmoniecroissance.com 

Apaiser Libérer Connecter Transmettre

2018-12-11T17:34:43+00:00