Karmathérapie, votre indispensable implication… pour aller toujours plus loin, plus profond, plus subtil

Ne faites pas semblant, soyez honnête avec vous-même

Plus vous êtes conscient de votre responsabilité sur votre vie et ce qui vous arrive, dans la compréhension karmique que vous êtes le résultat des actions passées et des samskaras (tendances sous-jacentes de votre personnalité), plus vous vous transformez, ici et maintenant, et plus ces transformations sont profondes, bénéfiques et bien vécues. L’esprit peut tout créer, il a créé votre situation actuelle, n’est-ce pas ? Si cela est clair pour vous, alors vous pouvez tout regarder, conscientiser, comprendre et créer autre chose de plus bénéfique. Mon accompagnement en karmathérapie vous soutient et vous guide dans ce travail de déconstruction / reconstruction.
Ne venez pas pour tester, vous donner bonne conscience ou faire une expérience, vos résultats seront moindres car vous aurez mis des limites, celles de vos peurs et doutes. Venez pour vous libérer, osez dépasser vos peurs, et vous vous libérerez. Soyez ouverts à tous les possibles, même les plus beaux et les plus inattendus, et vous serez surpris de constater que votre ouverture autorise toutes les transformations, dans la mesure de ce qu’il vous est possible d’intégrer maintenant.
Investissez-vous et vous récolterez les fruits de votre investissement.

Cultivez votre esprit comme un jardinier cultive son jardin, avec persévérance

Les plus courageux, matures avec eux-mêmes et n’ayant plus peur de se regarder en face, trouveront avec moi une personne pour les aider dans ce travail de compréhension de leur nature profonde (tendances karmiques), pour les aider à appliquer la sagesse bouddhiste qu’ils ont pu acquérir (ou qu’ils acquerront dans cette thérapie), pour les aider à dépasser leurs propres illusions et incompréhensions sur eux-mêmes, pour les aider à éclairer ce qu’ils ne voient pas.
Que les personnes moins avancées dans leur conscience d’eux-même se rassurent, elles sauront aussi trouver avec moi un soutien patient et sage pour les accompagner à leur rythme, d’où des durées de thérapie variables tenant compte de votre potentiel et de votre avancement dans la connaissance de soi et de vos tendances karmiques. Le temps d’intégrer ces changements de paradigme sont pris en compte dans la thérapie.
Cette thérapie peut vous emmener très loin avec de la régularité et la concentration. Comme un jardinier, vous cultivez votre esprit et retournez la terre de vos tendances, de vos karmas pour extraire les mauvaises herbes mais aussi les racines, les graines en suspend et donner de l’espace aux belles plantes, à vos qualités, pour se déployer et éclore. Vous comprenez que la rapidité n’est pas votre meilleure amie et misez plutôt sur la profondeur, la connaissance, la patience et l’entrainement. Comme un jardinier, vous vous remettez à l’oeuvre chaque jour et suivez les mouvements de votre jardin intérieur, n’oubliant plus que chaque action, parole, pensée sèment des graines dans votre esprit et qu’il vous est donc indispensable de développer vigilance et attention envers vous-même.
C’est cela être honnête avec soi-même. Et cela se fait dans la bienveillance, avec sagesse, professionnalisme et clarté de ma part. Je vous explique à chaque étape ce qui est entrepris pour que vous participiez au processus de libération karmique en conscience.

Les tendances fondamentales à voir à l’oeuvre en vous pour vous en libérer

Voici les 6 tendances ou émotions perturbatrices (Kleishas) à l’origine de la création de karmas et donc des renaissances, dans la compréhension bouddhiste (1er enseignement du Bouddha Shakyamouni 500 avant J.C.) :
– le désir permanent et l’attachement à ce que l’on aime sources d’impossibilité à demeurer dans le moment présent et à être présent à ce que l’on fait, de projection permanente dans l’après, d’une recherche constante de vivre des choses et de ressentir fortement ce qui vous coupe de vos ressentis subtils intérieurs et fait de vous des êtres impulsifs soumis à leurs sensations jusqu’à vous perdre et ne plus savoir qui vous êtes, ne plus vous maitriser…
–  l’opacité mentale et l’entêtement sources d’un besoin compulsif de connaissances ou inversement d’une croyance dans son incapacité à comprendre et faire,  de croire en des vérités que l’on veut imposer ou de suivre le dernier qui a parlé sans discernement, de rejet de la sagesse ou d’une sur-intellectualisation…
– l’avarice et l’avidité sources d’oscillations entre sensations de manque et de trop plein, de ne jamais être comblé, de ne pas apprécier ce que vous avez et ce que vous recevez ou si peu de temps, de difficultés de digestion…
– la colère et la malveillance sources de peur de l’autre, de besoin d’attaquer avant d’être vous-même victime, de ne pas croire l’autre et lui prêter de mauvaises intentions, d’impatience, de besoin de tout contrôler…
– la jalousie et la compétition sources de rivalité, de dénigrement, de sentiment de ne jamais s’arrêter et de devoir toujours chercher à être meilleur tout en faisant partie des dominants et n’ayant que peu d’égard pour les plus faibles ou en tout cas avec un fort sentiment que vous pouvez les sauver d’eux-même (les pauvres !), en étant tout à la fois très sympathique car à l’aise dans le monde que vous pensez maitriser (jusqu’à la probable défaite) mais voulant faire partie de l’élite non par altruisme mais par sentiment de supériorité et qu’être le meilleur est la seule voie possible…
– l’orgueil et le chérissement de soi sources d’isolement, de sentiment de manque d’amour, d’insatisfaction permanente, de jugements, de sentiment que l’autre ne peut vous donner ce dont vous avez besoin et ne peut vous comprendre, de croire que vous ne pouvez trouver de solution que par vous-même, que votre jugement est le seul valable pour ce qui a trait à vous-même jusqu’à croire que votre compréhension sur tout est la seule valable…

Ces tendances sont la source de vos souffrances, de vos limites, de votre caractère, de vos obstacles, de vos peurs, de vos émotions négatives… En regardant tout cela en face, en méditant à l’intérieur même de ces émotions perturbatrices et en y déposant les antidotes, vous vous libérerez, dans la subtilité des plans supérieurs de votre être, sur les plans karmiques et les gabarits (corps énergétiques supérieurs), au-delà des sensations plus grossières des plans astral et mental.

Bien évidemment, la thérapie tient compte de votre potentiel pour adapter le rythme à votre réalité et vos compréhensions du moment.

2019-05-01T15:29:02+00:00