Formation Libération émotionnelle2019-10-13T12:09:01+00:00

FORMATION
–  Libération émotionnelle  –

Cette approche est basée sur la psychologie bouddhiste pour mieux appréhender et libérer les émotions perturbatrices ou afflictions racines (Kleishas).

Vous vous formez pour libérer vos propres émotions et/ou celles de vos clients.

10% de réduction pour les personnes s’inscrivant à la formation complète

Cette formation aborde plusieurs aspects de l’esprit et de son mode de fonctionnement, la méditation introspective indispensable pour entrer dans les émotions, la compassion nécessaire pour naviguer dans son monde intérieur sans jugement, sans limite, pour éclairer aussi le monde de l’autre et en percevoir les subtilités, les 6 Kleishas (émotions perturbatrices, sources de toutes les émotions telles que la peur, le dégoût, la tristesse, la colère…) de façons détaillées. Elle aborde également l’entretien à mener avec soi-même ou son client pour faire émerger les causes, ne pas rester en surface, et ne pas nous perdre dans les rôles et les masques que chacun met en place.
Elle a une visée concrète et pour cela elle demande implication des stagiaires pour entrer en eux et explorer ces émotions, leurs ramifications, les différents comportements qu’elles entrainent et les intentions sous-jacentes. En fait, la libération émotionnelle telle qu’envisagée ici vise à entendre les intentions derrière les actions et comportements, à faire émerger le mécanisme de ces intentions, sur quoi elles reposent et comment elles s’élèvent, pour ensuite libérer l’intention, ce qui libérera l’émotion.

LES 6 MODULES* DE LA FORMATION

Chaque module comprend 2j d’enseignements et pratiques (16h) + 1 j d’approfondissements (8h optionnelles**)
Les modules sont indépendants et complémentaires – Vous suivez 1, plusieurs ou les 6 modules*, sur 2 ou 3j***
La formation complète est de 6 modules de 3 j (pour un total de 144h)

Fiche descriptive complète

La clé de la libération est la conscience ou plutôt la sagesse dans l’approche bouddhiste : « Poser la conscience à l’intérieur, et la conscience déposera le médicament, libérera. »
La méditation introspective est l’outil thérapeutique de base pour la libération émotionnelle, car c’est elle qui amène la conscience à observer ce qui se joue en nous, ce qui s’élève de nos entrailles, de nos cellules. En observant, nous allons voir, « prendre conscience ». Cette prise de conscience sera suivie d’un souhait intérieur de changement et d’une libération. Pourquoi ? Parce que la conscience introduit dans les éléments perturbateurs un élément destructeur, un antidote autrement dit. C’est le propre de la conscience : elle sait ce qu’il y a à faire.
Dans la compréhension bouddhiste, nous avons tous la nature de Bouddha. Nous ne l’exprimons pas car nous avons laissé des voiles cacher cette nature toute connaissante, toute compatissante et toute agissante (voiles des émotions perturbatrices, tendances karmiques, perte de conscience ou ignorance). Pour une libération émotionnelle, ll ne s’agit donc pas d’ajouter quoi que soit ou d’aller quelque part ailleurs, mais de demeurer, ici et maintenant, en introspection, pour voir, comprendre et lâcher. Le processus est naturel. Il faut toutefois réentrainer notre esprit qui ne sait plus faire et se perd dans l’agitation ou la torpeur, la mentalisation ou l’insouciance naïve, les illusions et les désirs incessants…
Dans cette formation, nous apprendrons comment faire cela, et sur quoi poser la conscience pour libérer les émotions. Nous travaillerons particulièrement sur ce « quoi observer » si primordial pour ne pas se limiter aux images mentales et astrales, mais aller au-delà, jusqu’aux racines.
C’est la base du travail à poursuivre dans les modules suivants.

Si nous comprenons fondamentalement l’impermanence, plus rien n’attache, pas plus les émotions qui s’élèvent, que nos besoins de biens matériels, de sécurité, de reconnaissance, de maitriser…
L’impermanence est une évidence. Elle est toujours à l’oeuvre. Rien n’est permanent. Tout ce qui a été construit finit par s’écrouler. Tout ce qui a été réuni, assemblé, finit par se séparer. Tout ce qui a été élevé, finit par chuter. Et pourtant nous nous battons pour maintenir ce que nous voudrions permanent. Et les émotions s’élèvent. Tout cela parce que nous refusons d’accepter l’impermanence et voulons l’ignorer ou être plus fort qu’elle.
Dans cette formation, nous installerons les bases pour voir et vivre cette impermanence. Pour pouvoir nous libérer des émotions, il nous faut voir, ressentir leur impermanence. Pour cela, nous les acceptons et observons de l’intérieur leur consistance (ou absence de consistance), leur essence (ou absence d’essence fixe). Nous ne nous attachons pas à ce qu’elles nous font ressentir ici (tout en l’acceptant), mais à leur nature.
En posant cette compréhension de l’impermanence sur les émotions, il devient plus facile de laisser-aller les émotions « comme des nuages qui se dissolvent dans le ciel ».
Ensuite, dans les modules suivants, il sera plus aisé de demeurer et observer les émotions perturbatrices ou afflictions racines à l’oeuvre en nous et voir comment elles influencent nos comportements et notre idée de nous-même. Pour changer.

La « psychologie » bouddhiste n’aborde pas les émotions comme la psychologie occidentale. Elle considère que toutes les émotions telles que la peur, le dégoût, la tristesse…. sont des produits dérivés des 6 kleishas (en sanskrit, Nyeunmong en tibétain), ou afflictions racines ou encore plus communément appelées émotions perturbatrices.
Dans ces formations, nous nous concentrons sur ces 6 afflictions racines qui conditionnent toutes les autres émotions et plus généralement notre caractère, notre constitution. Nous les abordons en 2 modules, avec 3 émotions / module.
Nous verrons pour chacune d’elles :
– ce qu’elles recouvrent
– comment elles agissent en nous
– les comportements et émotions dérivés
– comment les reconnaitre quand elles sont en action
– comment amener un client à en prendre conscience
– les antidotes

Dans ce module 3, nous abordons les 3 kleishas suivants : orgueil, comparaison, attachement

Encore une fois, l’acception bouddhiste de l’orgueil est différente des acceptions occidentales. L’orgueil, ici, avec l’ignorance, entraine toutes les autres kleishas. C’est le point de départ du soi. L’idée d’un soi et ce qui en découle : le développer, le protéger, lui procurer du plaisir, éviter les souffrances, obtenir ce qu’il aime, éloigner ce qu’il n’aime pas…
Il entraine chérissement de soi (au détriment des autres), isolement, sentiment de solitude, déprime, sur ou sous-estimation de soi, non prise en compte des autres, incapacité à se sentir aimé tellement nous sommes enfermés dans notre quant-à-soi,…

Parce qu’il y a idée de soi et chérissement de soi, il y a émergence de la notion de l’autre et risque de voir émerger toutes les émotions négatives pouvant émerger de la dualité :  comparaison, compétition, jalousie, les meilleurs / les médiocres, les élites / les indigents, la lutte pour vaincre, se maintenir, grimper ou ne pas décliner, le jugement et la classification des êtres…
Elle entraine une bataille constante pour faire partie des meilleurs, une impossibilité de lâcher-prise sur l’importance de sa place, de son statut social… Elle empêche d’être simplement soi, car l’idée de réussite, dans une version intransigeante et sans répit, même si c’est inconscient, est constamment là.

L’attachement est lié au désir. Le désir est une force de vie, une impulsion qui entraine l’énergie dans un mouvement, d’aller de l’avant, de vivre encore autre chose. C’est ce qui nous pousse à toujours chercher autre chose, autrement, ailleurs. L’attachement, c’est le besoin de satisfaire ces désirs, de continuer à satisfaire nos sens, nos inclinaisons. Est compris ici le verso de la pièce, c’est le souhait de vouloir se défaire de ce qui ne nous plait pas.
Nous souffrons quand nous n’obtenons pas ce que nous aimons. Nous souffrons quand nous n’arrivons pas à nous défaire de ce que nous n’aimons pas.
Le désir et l’attachement, à outrance, entrainent non-contentement, addictions, épuisement mental, agitation, indécision, impossibilité de lâcher-prise, excitation, burn-out…

La « psychologie » bouddhiste n’aborde pas les émotions comme la psychologie occidentale. Elle considère que toutes les émotions telles que la peur, le dégoût, la tristesse…. sont des produits dérivés des 6 kleishas (en sanskrit, Nyeunmong en tibétain), ou afflictions racines ou encore plus communément appelées émotions perturbatrices.
Dans ces formations, nous nous concentrons sur ces 6 afflictions racines qui conditionnent toutes les autres émotions et plus généralement notre caractère, notre constitution. Nous les abordons en 2 modules, avec 3 émotions / module.
Nous verrons pour chacune d’elles :
– ce qu’elles recouvrent
– comment elles agissent en nous
– les comportements et émotions dérivés
– comment les reconnaitre quand elles sont en action
– comment amener un client à en prendre conscience
– les antidotes

Dans ce module 4, nous abordons les 3 kleishas suivants : colère, insatisfaction, manque de discernement

La colère est l’expression forte du rejet de ce que nous estimons (dans notre manque de discernement) non souhaitable pour soi. C’est l’émotion la plus grossière et la plus visible quand elle s’exprime. Mais ce n’est pas la difficile à traiter justement car elle est facilement identifiable. Nous voulons éloigner, transformer, maitriser, dominer les choses. Est compris ici la malveillance que nous avons pour autrui, mais aussi celle que nous supposons que les autres ont à notre égard. Les idées de complotisme, d’être manipulé, pris pour un imbécile… relèvent de ce kleisha.
Il entraine l’attaque, la défiance, la critique, les mots durs, l’intransigeance, la domination, la soumission, l’incapacité à se sentir aimé car l’amour nous est inconnu, difficulté à faire confiance…

Ce kleisha est plus souvent traduit par avidité. C’est le besoin de plus, avec le verso de la pièce, le besoin de se débarrasser de tout quand on n’a pas réussit à avoir plus et qu’on cherche une autre stratégie. Qui n’est pas plus juste. Il recouvre donc l’avidité, l’insatisfaction, l’incapacité d’apprécier ce que nous avons, la sensation de ne jamais recevoir assez, de donner sans retour, de manquer…
Elle entraine aussi des difficultés de digestion, des allers retours entre trop et pas assez, un épuisement de notre entourage qui est constamment accusé de ne pas donner assez ou de trop nous demander.

Ce kleisha est souvent traduit par ignorance, opacité mentale. C’est la perte de la sagesse primordiale. C’est la base de toutes les souffrances car en plus de consolider un soi de plus en plus figé, nous perdons le contact avec la réalité telle qu’elle est. La réalité est voilée par cette ignorance.
Ce kleisha entraine des difficultés à prendre de bonnes décisions car nous ne voyons pas de chemins clairs, à suivre nos émotions sans discernement, à croire nos pensées malgré l’étroitesse de nos connaissances, à figer des vérités, à croire que nous détenons la vérité et que les autres se trompent… Nous devenons têtus, bornés. Nous rejetons la connaissance, ou nous la recherchons activement mais la figeons. Nous manquons de souplesse intellectuelle.

Ordinairement, notre écoute est limitée par notre entendement. Nous ne percevons que ce que nous pouvons concevoir. Ainsi, nous ramenons l’autre à nos limites.
Dans cette formation, nous nous fixerons 3 objectifs utiles à toute personne qui veut mener un entretien efficient, grâce à une écoute stable et profonde.

Nous nous attacherons ici à comprendre comment nous ramenons systématiquement ce que dit l’autre à ce que nous comprenons.
Notre ouïe entend ce que dit l’autre mais notre conscience mentale cherche à comprendre selon ses propres critères d’analyse. Voir comment tout le monde fait ainsi tout le temps, c’est déjà le premier pas. Nous ferons des exercices pour que vous preniez conscience de votre processus intérieur.

Nous travaillerons sur la posture juste, bienveillante, à laquelle vous vous entrainerez, pour écouter en pleine conscience. Ainsi vous ne serez plus concentrés sur vous, mais sur l’autre et la situation dans sa globalité. Ce n’est plus votre mental qui filtre mais votre sagesse qui sait. Quand vous laissez la place à votre sagesse (dans une compréhension de conscience supérieure), elle sait. L’intuition est une sous-dimension de la sagesse.

Ne pas arrêter l’écoute à la surface de ce qui est exprimé. Approfondir la compréhension. Voilà ce que nous travaillerons dans cette formation.
Amener votre client (ou vos proches) à exprimer plus de profondeur. Des questions clés efficaces vous seront données. Il est enseigné en coaching que l’objectif réel d’un client n’est jamais celui énoncé de prime abord, mais en 3ème temps. Il en va de même pour les causes des souffrances. Le client exprime d’abord des ressentis superficiels qu’on appelle des symptômes (des conséquences visibles), puis des croyances (ses perceptions) et au-delà il peut enfin nous donner les intentions qui le poussent à (ré)agir ainsi. Et c’est là que vous touchez aux afflictions racines. A vous d’aider votre client à aller plus en profondeur. C’est tout l’objet de cette formation.

Nota Bene : Vous pouvez suivre ce module seul, mais en le combinant avec les autres, vous obtiendrez en plus des éléments de connaissances profondes sur les émotions (afflictions racines) et l’impermanence qui vous feront entendre l’autre dans ce qu’il vit de plus profond. Notre connaissance (ou mé-connaissance) limite notre écoute car elle ramène ce que l’autre dit à notre périmètre de connaissances. Comment entendre quelque chose qui n’est pas concevable pour nous. Suivre les autres modules vous permettra également d’améliorer votre questionnement car vous saurez mieux aider votre client à retrouver la racine des problématiques et souffrances qu’il exprime

Au-delà de la technique et de la méthode (module 1), du ressenti et de l’écoute (module 4), le thérapeute interagit avec son client avec ce qu’il est, ce qu’il dégage. C’est pourquoi les dimensions de compassion, transparence et confiance sont des qualités que le thérapeute travaille constamment, et encore plus nécessairement dans une approche telle qu’enseignée ici, basée sur la sagesse de Bouddha.
Dans cette formation, nous revisiterons ces 3 qualités pour mieux les appréhender et les faire nôtres.

La compassion, dans la sagesse bouddhiste, est le souhait que les souffrances de l’autre cessent.
« Puissent tous les êtres être libres de la souffrance et des causes de la souffrance ».
Le thérapeute est donc entièrement concentré sur son client pour l’aider à se libérer de ses souffrances et à prendre conscience des causes qui l’ont amenées à créer ces souffrances pour ne pas recommencer.

Tout ce que le client dit est vrai, dans la mesure où c’est ce qu’il vit. C’est sa réalité. Le thérapeute n’impose pas sa propre réalité. Il se laisse pénétrer par le monde de l’autre et l’éclaire pour faire émerger les causes des souffrances et émotions perturbatrices. La conscience du client peut alors déposer l’antidote et grandir, car c’est elle qui fait le travail. Le thérapeute est en ce sens transparent, car ce n’est pas lui qui sait, pas lui qui décide de ce qui doit être fait, pas lui qui fait. Il offre un espace à son client pour qu’il le fasse lui-même.

La confiance, ici, n’est pas la confiance en soi, car, comme vu dans la qualité de transparence, ce n’est pas en lui que le thérapeute va chercher les solutions. Ici, la confiance est d’abord sur le processus de soin et sur la capacité du client à s’auto-guérir en trouvant les ressources en lui, par sa propre conscience.
Si le thérapeute n’a aucun doute sur ces 2 points, alors il offrira un espace de guérison stable, ouvert et illimité à son client. Illimité dans la mesure où il laissera toute latitude à son client d’exprimer ses qualités profondes, de les reconnecter et, par similarité, il retrouvera lui aussi la confiance.

Tarif 2020 (formation en groupe)*

FORMATION COMPLETE (avec convention de formation) = 10% de réduction
6 modules (3 j) =  2390  €
Règlement : 50 % à l’inscription + 5 x 10 % à règler aux 5 modules suivants
ou par mensualités : 30% € à l’inscription + solde étalé jusqu’à la date du dernier module
L’échéancier est validé dans la convention de formation

PAR MODULE
350 €/ module (2j)**
+ 95 € / 3ème journée optionnelle (Approfondissement et pratique)
Règlement : 50 % à l’inscription, solde le 1er jour de la formation

____
**(Profitez encore de ces tarifs pour la session du printemps 2020, car à partir de la rentrée 2020 ils augmenteront certainement en raison d’un passage en TVA de mes activités)
**Pour une formation en individuel sur un module de 3j, à une date à convenir ensemble : tarif ci-dessus + 290€

Possibilité d’aller jusqu’à la certification « Praticien en libération émotionnelle et karmique ».

Certification

Vous vous inscrivez à 1, plusieurs ou aux 6 modules.

Calendrier des formations
Demande d’info.
Inscription par courrier
Inscription en ligne

Tous les détails de la formation 

La libération émotionnelle, telle qu’envisagée ici, vise à entendre les intentions derrière les actions et comportements, à faire émerger le mécanisme de ces intentions, sur quoi elles reposent et comment elles s’élèvent, pour ensuite libérer l’intention, ce qui libérera l’émotion. Pour cela, nous nous appuyons sur la méditation introspective qui permet d’observer les mouvements intérieurs et de retrouver ces intentions.

Toute personne ressentant le besoin de se libérer d’émotions perturbatrices récurrentes et d’en trouver les causes, pour éviter de reproduire.
La libération émotionnelle peut se faire pour soi ou sur autrui.

Cette formation est ouverte à toute personne souhaitant acquérir une formation solide à la libération émotionnelle, pour approfondir une pratique thérapeutique et d’accompagnement déjà existante ou pour l’obtenir. 

Elle s’adresse aussi à des personnes exerçant des métiers en lien avec le coaching, la psychologie, le soin et l’aide.

Elle s’adresse aussi aux praticiens énergétiques, magnétiseurs et autres guérisseurs qui souhaitent aller au-delà du soin du symptôme pour mieux comprendre leurs clients, les causes sous-jacentes et les accompagner dans la gestion et la libération de leurs émotions.

Plus généralement, cette formation s’adresse à toute personne souhaitant élargir ses connaissances avec des savoirs vérifiés et ancestraux, qui lui permettront de mieux comprendre comment les émotions s’élèvent en nous, comment les observer, comment remonter aux causes et comment libérer.

Elle est accessible également à toute personne souhaitant en faire un outil de connaissance de soi et de développement personnel et spirituel.

Aucun. Tout adulte intéressé peut suivre cette formation complète ou certains modules.

Les enseignements sur la méditation introspective, l’impermanence, les 6 kleishas, la compassion… seront confortés par des démonstrations et des exercices pratiques afin de permettre l’intégration des subtilités de ces enseignements, basés sur une sagesse profonde. Les différents outils et techniques thérapeutiques proposés permettront d’acquérir les bases d’une libération émotionnelle respectueuse du client et efficiente, dans la compréhension de la sagesse de Bouddha.

Pour les stagiaires de la formation complète, ils sont invités à travailler en inter-groupe entre les sessions ou à décliner dans leurs pratiques professionnelles ces acquis afin d’en faire l’expérience et de bénéficier de feed-back de leurs pairs et de l’enseignant. Des exercices « Home-work » seront proposés, à réaliser individuellement ou en groupe pour faciliter l’acquisition et l’intégration des cours et exercices. 

Le suivi de la compréhension et de l’intégration est un souci constant. Des questions orales peuvent être posées régulièrement et les réponses sont adaptées à chaque élève, dans son métier et sa vue, tout en tenant compte du groupe. Des démonstrations sont faites par le formateur qui est une professionnelle expérimentée, et des mises en situation sont régulièrement programmées en sous-groupe, en alternant avec les enseignements de connaissances.

Un questionnaire d’évaluation est remis aux stagiaires, en fin de module et de formation complète. Les réponses sont analysées avant les sessions suivantes pour apporter les adaptations ou compléments d’informations éventuellement ressortis des questionnaires.

Pour garantir une pratique dans les règles de l’art et en respect des enseignements reçus, les élèves peuvent compléter leur formation par la SUPERVISION et aller jusqu’à la CERTIFICATION « Praticien en libération émotionnelle et karmique » (voir ci-après).

Vous saurez, à l’issue de la formation complète :

  • Comment entrer en méditation introspective
  • Comment mener l’introspection focalisée sur une souffrance, une émotion, une tendance
  • Faire le lien entre l’impermanence et la libération émotionnelle, pour une dissolution plus facile des émotions
  • Identifier les 6 émotions perturbatrices de base dans la compréhension bouddhiste (Kleishas)
  • Différencier les Kleishas et les émotions répertoriées dans la compréhension occidentale
  • Comment reconnaitre ces émotions quand une personne les exprime et les vit
  • Ce qu’elles recouvrent
  • Comment elles agissent en nous
  • Les comportements et émotions dérivés
  • Comment les reconnaitre quand elles sont en action
  • Comment amener un client à en prendre conscience
  • Les antidotes
  • Comment mener un entretien thérapeutique 
  • Comment avoir une écoute bienveillante
  • Comment approfondir un entretien avec un client en thérapie (ou avec soi en libération pour soi)
  • Comment avoir une posture thérapeutique compassionnée
  • Comment respecter son client, son univers

Une attestation de formation est remise aux personnes ayant suivi l’intégralité de la formation.


Souhaitez vous aller jusqu’à la certification « Praticien en libération émotionnelle et karmique » ?

Certification

________
*Si les 6 modules peuvent être suivis indépendamment les uns des autres pour plus de souplesse, il est toutefois recommandé de les suivre les 6 pour avoir une appréhension de la globalité de l’approche et ainsi pouvoir observer les émotions sous plusieurs prismes.
**Nous avons conçu cette formation sur 2j d’enseignements et pratiques + 1j d’approfondissements, pour permettre aux personnes ne pouvant poser de congés pour le 3ème jour, ou aux personnes aux revenus serrés, de pouvoir tout de même la suivre. Toutefois, cette 3ème journée n’est pas un gadget, et nous souhaitons que vous puissiez la suivre, pour vous, pour une meilleure compréhension et intégration.
***Le suivi des 6 modules de 3j est obligatoire si vous allez jusqu’à la certification.