Ce qui nous empêche d’être un Bouddha

Si nous pouvions aller au-delà de nos pensées, de nos illusions, de nos croyances en un soi séparé, en notre essence, là, maintenant, alors il n’y aurait plus rien à faire, plus besoin de pratiques. Cependant, nous continuons à croire en nous, en notre existence séparée, en nos souffrances, en nos problèmes, en nos joies temporaires, en nos idées, en nos croyances dont nous souffrons qu’elles ne soient pas partagées et qu’elles ne nous amènent pas au bonheur immédiat. Mais tout cela ne peut nous amener au bonheur immédiat, car tout cela, c’est notre malheur, c’est notre mal être, nos souffrances, nos émotions négatives. C’est en comprenant qu’il n’y a pas de solution à l’intérieur mais au-delà que la libération réelle peut advenir.
Christelle Hauteville-Chadorla

« Vous êtes le Bouddha. Alors pourquoi ne le voyez vous pas? Pourquoi ne le savez vous pas? Parce qu’il y a un voile qui l’empêche, l’attachement aux apparences, la croyance que vous n’êtes pas un Bouddha, que vous êtes quelqu’un de séparé. Si vous ne pouvez retirer ce voile complètement en une fois, vous devez donc le dissoudre petit à petit. C’est parce que nous avons fait ce qui est simple si compliqué, et ce qui est proche si distant, que les exercices compliqués, les mandalas, la méditation tantrique, la création d’images mentales, le yoga etc, sont nécessaires afin de reconnaître tous les aspects de cette barrière entre nous mêmes et la vérité. Mais pour quelqu’un qui saurait que « la vérité » est si proche et si simple, toutes ces techniques, qui sont l’héritage du Bouddhisme tantrique et pour lesquelles il est si connu, seraient complètement inutiles.  » Kalou Rinpoché – Pour le bénéfice de tous les êtres.

2018-11-18T16:20:33+00:00